Arona, Seat poursuit son offensive
Écrit par Cédric C   
Lundi, 26 Juin 2017 20:00
Actuellement en pleine phase de lancement de la nouvelle Ibiza, Seat poursuit la plus grande offensive produit de son histoire et nous dévoile aujourd’hui son premier crossover urbain : l’Arona.


 

 
À l’attaque !
Sur un segment B dont la croissance a été multipliée par quatre depuis 2015, l’Arona constitue un produit clé pour SEAT. Heureusement, la marque espagnole peut compter sur l’appui de son groupe (VW) qui fonde beaucoup d’espoir sur sa pérennité. Ainsi, après la primeur de la plateforme MQB A0 accordée à l’Ibiza, SEAT a le privilège de présenter son crossover urbain avant le Volkswagen T-Roc ou son hypothétique dérivé Tchèque.
Depuis quelques semaines, les présentations de nouveautés se succèdent sans discontinuer : Citroën C3 Aircross, Hyundai Kona, Kia Stonic, etc. Pour se démarquer, l’Arona mise sur la personnalisation et l’habitabilité.

Toujours plus
Avec un design extérieur à mi-chemin entre une Ibiza et un Ateca, l’Arona adopte des proportions de SUV. Il est plus grand que l’Ibiza (il mesure 4.14 mètres de long soit 8 cm de plus que l’Ibiza) et nettement plus élevé (+ 10 cm de haut), ce qui profite à une garde au toit relevée et devrait lui permettre d’offrir une plus grande habitabilité et accessibilité que sur l’Ibiza. Les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là puisqu’une autre surprise vient du volume de coffre qui atteint une capacité de charge de 400 litres et fait de l’Arona une alternative plus pratique et fonctionnelle que l’Ibiza en occupant le créneau vide laissé par la version (break) ST.

Un crossover personnalisable
Comme l’Ibiza, l’Arona sera disponible en quatre finitions: Référence, Style, Xcellence et FR. Les différences entre ces deux dernières seront au niveau de la calandre et à l’arrière où la FR disposera d’une double sortie d’échappement contrairement à l’Xcellence. L’Arona peut recevoir un toit bi-couleur. Celui-ci permet notamment d’introduire de multiples combinaisons (68), avec les teintes proposées pour la carrosserie et les 3 autres pour le pavillon (noir, orange et gris). À l’intérieur aussi (identique à l’Ibiza), il sera possible d’égayer l’habitacle avec des inserts de couleur sur le tableau de bord. Le BeatsAudio de 300w devrait ravir les mélomanes.

Contact
Côté motorisations, pas de surprises, l’Arona reprend les mêmes blocs essence que l’Ibiza allant du 1.0 TSI de 95ch au 1.5 TSI ACT de 150ch. Les gros rouleurs auront l’unique choix du 1.6 TDI offrant deux niveaux de puissance 95 et 115ch. Évidemment, la boîte robotisée à double embrayage 7 rapports est toujours de la partie. Seul regret, la transmission intégrale 4Drive est indisponible. On peut compter sur le Drive profil (4 modes de conduite) et le Dual drive (incluant les suspensions pilotées) pour parfaire l’agrément de conduite.

Connect & Safe
Les équipements technologiques sont tous repris de l’Ibiza, à commencer par la console centrale intégrant le système multimédia à écran tactile de 8 pouces doté d’une connectivé aux smartphones via Apple CarPlay, Androïd Auto et Mirror. Par ailleurs, le smartphone peut être rechargé par induction dans un logement prévu à cet effet devant le vide-poche central. Il ne manque plus que le virtual cockpit pour frôler le « sans fautes ».
Au chapitre des assistants à la conduite, l’Arona n’est pas en reste. Il offre également en option l’assistant de sortie de stationnement arrière, le détecteur d’angles morts et le park assist, qui fonctionne pour les stationnements en épi et en créneau. Dommage, cependant, que l’assistant d’embouteillage ne gère automatiquement que l’accélérateur et frein (pas de maintien dans la voie).

Verdict
Le SEAT Arona prendra son premier bain de foule à l’occasion du salon de l’automobile de Francfort en septembre. Sa commercialisation débutera à la fin de l’année. Comme à son habitude, Seat devrait proposer des tarifs très compétitifs pour son nouveau crossover.
 
Retrouvez les photos en taille réelle sur notre blog : [PHOTOS] Arona, Seat poursuit son offensive