Alhambra Premium 7 : l’ami des grandes familles
Écrit par Cédric C   
Vendredi, 13 Mai 2016 14:18

 

 

 

 

 

Seat Alhambra Premium 7 2.0 TDI 150 DSG6 - à partir de 35 636 € - prix du modèle essayé : 44 405 €.


  

En 2015, l'Alhambra a affiché la plus forte augmentation (+17,2%) au sein de la marque Seat et a réalisé le deuxième meilleur résultat de ventes de son histoire (27 000). Un peu avant l’été dernier, Seat lui a offert une petite revalorisation technique. Ainsi, l’Alhambra troque ses blocs vieillissants contre des motorisations modernes et reçoit la toute dernière génération de système d’info-divertissement et d’aide à la conduite. C’est au cours d’un petit road trip dans la région Poitou-Charentes que nous avons choisi de vérifier la plus-value de ce restylage.

 

Des retouches à doses homéopathiques 

Avant de mettre le contact, commençons par un tour du propriétaire. À l’avant, seule la calandre évolue en recevant des lames horizontales et le nouveau logo. À l’arrière, les feux à technologie LED constituent la principale nouveauté. À bord, les possesseurs de la précédente mouture ne seront pas dépaysés. L’habitacle est revalorisé par le volant de la León pour une meilleure ergonomie et un nouveau rétroviseur intérieur au design épuré. Au niveau du bloc d’instrumentation, l’écran haute résolution couleur 3,5 pouces de l’ordinateur de bord offre une meilleure lisibilité et navigation dans les menus.

 

Le confort progresse sur la route 

Les deux principales surprises viennent du nouveau moteur et de la transmission automatique. Le moteur TDI d’une puissance de 150 ch. développe 20 Nm de plus que l’ancien bloc. À l’usage, ce gain est imperceptible par contre ce nouveau moteur est un peu moins bruyant à allure stabilisée et plus sobre. Lors de notre essai, la consommation moyenne la plus basse relevée est de 5.3 l tandis que la moyenne longue durée reste perchée à 6.8 l. Associé à la boîte double embrayage (DSG) 6 rapports, il permet de rouler en mode « roue libre ». Lorsqu’on retire le pied de l’accélérateur, le moteur débraye de lui-même et maintient le régime au ralenti (aux alentours de 900 tr/min), ce qui permet de faire baisser le nombre de décibels dans l’habitacle par la même occasion. Seul petit bémol : en descente on ne dispose plus automatiquement de frein moteur. Il faut freiner ou rétrograder avec le levier de vitesse ou les palettes au volant pour que le moteur soit de nouveau embrayé et ainsi bénéficier du frein moteur. Une fois familiarisé, on se prend vite au jeu. Enfin, bonne nouvelle pour les finances, le malus lié au TDI 150 passe de 900€ à 250€ pour notre version équipée de la boite DSG (neutre en boite manuelle).

 

Focus sur la suspension pilotée DCC 

Pour assurer l’agrément de conduite, notre modèle d’essai est équipé de la suspension pilotée DCC qui compense un châssis suranné (plateforme PQ46 de l’ancienne VW Passat B6/B7). Le système propose 3 modes de conduite influant sur l’amortissement et la direction : confort, normal et sport (respectivement du plus souple au plus ferme). La différence entre les programmes n’est pas très marquée mais quel que soit le mode choisi, le DCC apporte un supplément de confort en filtrant parfaitement les imperfections de la route. Par ailleurs, il contient très bien ses mouvements de caisses sur routes sinueuses malgré un poids élevé frisant les 2 tonnes et reste imperturbable en cas de rafales de vent latérales sur autoroute.

 

Un Alhambra connecté 

L’alhambra restylé dispose de Full Link, la solution de connectivité proposée par SEAT afin de profiter d’une intégration optimale de son Smartphone. Il comprend Apple CarPlay®, Android Auto® et MirrorLink®. Le système est compatible avec les iPhone à partir de iPhone 5® / iOS 8.0®, smartphones Android® à partir de la version 5.0 Lollipop® et les smartphones compatibles MirrorLink®.

 

Encore dans le coup ? 

L’Alhambra restylé dispose d'un système multimédia moderne et d’assistants de conduite récents. Son nouveau moteur (2.0 TDI 150) améliore légèrement ses performances tout en contenant son appétit. De plus, il consolide ses atouts : habitabilité, modularité et confort. Fidèle à la politique tarifaire de la marque, l’Alhambra se positionne de manière très compétitive face à ses rivaux directs à équipements similaires : le Ford Galaxy Titanium 2.0 TDCI 150 Powershift (44 450 €) et le Renault Espace Intens dCi 160 EDC (46 500 €). Là où l'Alhambra se démarque de ses concurrents c'est avec sa troisième rangée de vraies sièges, faciles d'accès grâce aux portes latérales coulissantes électriques, il enfonce le clou avec un volume de coffre supérieur.

 


+ rapport prix/équipements, confort en progrès (avec DCC), habitabilité et modularité.

- facelift timide, innovations technologiques  manquantes (pas d'ACC, front assist, full LED...).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Accès direct

Venez découvrir la communauté SeatPassion :
 

Statistiques

SeatPassion c'est plus de 30.000 membres depuis 2002, et jusqu'à 3000 visiteurs uniques par jour.