Seat Ateca : une nouvelle ère
Écrit par Cédric C   
Jeudi, 11 Février 2016 12:06

 

 

 

 

 

Seat marque le coup d’envoi d’une offensive sur le front des SUV avec le lancement de son Ateca.


 

Avec 22,5 % des ventes de voitures particulières en Europe l’année dernière, le segment des véhicules de loisir (SUV) est devenu plus important que celui des citadines (22 %) et des voitures compactes (20,6 %). Jusqu'à présent absente du segment des SUV compacts, Seat marque le coup d’envoi d’une offensive sur le front des SUV avec le lancement de son Ateca, le premier SUV de l’histoire du constructeur automobile espagnol.

 

Un design très « Leonisé » 

Le design extérieur de l’Ateca s’inscrit dans la continuité de celui de la Leon tout en puisant quelques éléments dans les lignes du concept 20v20.

La face avant intègre quelques nouveautés. Tout d’abord, les feux diurnes des projecteurs full LED affichent une nouvelle signature lumineuse. Le capot est repris du concept 20v20 à un détail près, il abandonne les 2 arrêtes centrales. Ensuite, la grille de calandre inférieure reçoit en son centre la plaque d’immatriculation flottante. L’Ateca affiche ses prétentions off-road en se dotant d’un sabot de protection bicolore.

De profil, l’Ateca fait évoluer un élément stylistique typique des dernières productions de la marque : la fameuse « Línea Dinámica ». Cette ligne de caractère (en deux parties sur l’Ibiza et la Leon), dans le cas de l’Ateca, prend naissance à la pointe du phare et s’achève seulement au-dessus des blocs optiques arrière. La forme angulaire des passages de roue et les protections de bas de caisse sont reprises du concept 20V20. Autre élément clé de la silhouette : la forme globale de la surface vitrée qui reste fidèle à celle de la Leon, seule la custode du montant C évolue.

La poupe est certes moins spectaculaire que celle du concept 20V20 mais en reprend quelques codes : le dessin de la lunette arrière, la porte de coffre creusée au niveau de la plaque d’immatriculation, etc. Par ailleurs, l’Ateca intègre une caractéristique sur sa malle jamais observée sur les autres modèles : une ligne de caractère qui traverse l’arrière au-dessus de l’emblème Seat et se prolonge au-dessus des feux arrière. Enfin, la signature lumineuse arrière s’apparente à celle de la Leon.

 

  
 
 
  
 
 
  
 
 
  
 
 
  
 
 
  
 

  
 
  

Privilégier le qualitatif 

À bord, les habitués de la Leon ne seront pas dépaysés. La planche de bord est à peine retouchée (nouvelles nervures) et le dessin des sièges avant n’évolue qu’un peu. Heureusement, on peut compter sur de nouvelles selleries et de nouveaux matériaux sensés améliorer la qualité perçue. De plus, l’éclairage d’ambiance présent dans les portières et dans la zone des pieds permet de créer une atmosphère personnalisée dans l’habitacle (8 couleurs au choix). La console centrale, quant à elle, intègre un écran tactile haute définition pouvant atteindre la taille de 8 pouces. Par ailleurs, la modularité des places arrière semble intéressante sans toutefois atteindre le niveau d’un monospace. Ici, point de sièges individuels mais une bonne vieille banquette 1/3-2/3. Au moins, celle-ci est rabattable depuis le coffre. L’Ateca inaugure une nouvelle finition qui chapeaute la gamme : « Xcellence ». Elle symbolise la volonté de la marque de montée en gamme.

  

  
 
 
  
 
 

La base technique la plus moderne du groupe 

Le Seat Ateca est le second modèle de Seat reposant sur la plateforme modulaire à moteur transversal MQB. Avec le même empattement qu’une Leon ST (2.63 m), il ne faut pas s’attendre à une habitabilité immense. Seule la hauteur sous plafond sera appréciable. Le coffre offre jusqu’à 510 litres en le chargeant jusqu’à la banquette arrière (485 litres sur 4Drive). Coté motorisations, l’Ateca dispose au lancement de cinq moteurs, développant entre 115 ch. et 190 ch. Les deux essences (TSI) développent 115 ch. et 150 ch., tandis que les trois diesels (TDI) développent 115 ch., 150 ch. et 190 ch. D’autre part, la transmission intégrale reçoit une évolution qui devrait lui permettre d’être adaptée à toutes les conditions d’utilisation. Un bouton de commande rotatif baptisée « Driving Experience » propose cinq modes différents : « on road », « snow », « sport », « off-road », « éco ».

  

Des systèmes hi-tech pour plus de sécurité et de confort 

L’Ateca inaugure au sein de la gamme Seat de nouveaux systèmes d’aide à la conduite :

l’Emergency Assist qui détecte une absence de réaction du conducteur et freine la voiture jusqu’à immobilisation ;

l’Area View est une vision périmétrique à 360° utilisant quatre caméras ;

le Trafic Jam Assist qui peut orienter, accélérer et freiner la voiture à des vitesses allant jusqu'à 60 km/h dans les embouteillages.

De plus, l’Ateca reprend des équipements déjà présents sur l’Alhambra tels que : l’ouverture et fermeture du coffre électrique, le détecteur d'angle mort (BLIS), la fonction d'avertissement de circulation arrière (Rear Traffic Alert), le Park Assist, le frein à main électrique et l’accès et démarrage mains libres (Keyless Access).

  

Un SUV ultra-connecté 

Pas de révolution du côté des systèmes multimédia puisqu’ils reposent tous sur la plateforme modulaire d’info-divertissement de deuxième génération (MIB II) déjà présents sur la gamme Seat 2016 (à l’exception de la Mii). Ce système d’info-divertissement combinée au protocole “FULL LINK” permet d’accéder aux fonctions d’un smartphone Apple ou Android récent depuis l’écran tactile du véhicule ou directement au volant. Le smartphone se range quant à lui dans un nouveau boîtier de connexion innovant « Connectivity Box » dans lequel il est rechargé via des interfaces inductives, donc sans câbles.

 

  

  

Plutôt réussi quoique consensuel, le design de l’Ateca aurait pu être un brin plus audacieux. Heureusement, il peut compter sur des atouts technologiques tels qu’une connectivité de haut niveau, des systèmes d'assistance innovants et des motorisations modernes. De plus, Seat annonce faire de la qualité de finition son cheval de bataille. Enfin, avec son équipement complet il est armé pour affronter la horde de rivaux présents dans l’arène des SUV compacts.

Attendu dès cet été en concession, le SUV espagnol sera présenté au public au salon de Genève du 3 au 15 mars 2016. Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous, à ces dates pour découvrir dans les moindres détails le tout nouveau SUV de Seat.

 

 
 

Accès direct

Venez découvrir la communauté SeatPassion :
 

Statistiques

SeatPassion c'est plus de 30.000 membres depuis 2002, et jusqu'à 3000 visiteurs uniques par jour.