Essai Leon ST X-Perience
Écrit par Cédric C   
Lundi, 25 Mai 2015 20:05

L'essai du week-end : Seat Leon X-Perience, un véhicule de loisirs familial aux capacités insoupçonnées.

 



 

 

La Leon X-Perience est un break à quatre roues motrices légèrement surélevé destiné à circuler par tous les temps, quel que soit l'état de la chaussée. Ce n'est pas un franchisseur pur car la garde au sol reste assez faible mais les routes de campagne et les chemins boueux ne lui font pas peur.

 

 

Un style renforcé

Question carrosserie, on retrouve tous les codes du genre : élargisseurs d’ailes, sabots avant et arrière, bas de caisse renforcés pour faire baroudeur mais sans dénaturer le design très réussi du break. Le résultat visuel reste dans l’ADN Seat, c'est-à-dire stylé, dynamique, juste ce qu’il faut pour se démarquer de la consensuelle concurrence. À l'intérieur, on retrouve la bonne qualité d'assemblage à laquelle la Leon nous a habitué. L’habitacle de la Leon X-Perience se distingue par des seuils de porte avant chromés et griffés « X-Perience ». Par ailleurs des surpiqûres orange agrémentent  les sièges, le frein à main, le levier de vitesse et le volant dont le cuir est très agréable au touché. Si la présentation est à la hauteur de ce que l'on attend d'un véhicule au positionnement plutôt haut de gamme, l'habitabilité reste confinée à l'arrière pour trois adultes. Rien à voir avec la généreuse Skoda Octavia Scout, nettement plus spacieuse et au coffre plus volumineux.

 

 

Spécificités techniques

La fiche technique de cette Leon X-Perience diffère de la version ST en deux points : sa garde au sol augmentée de 27mm et de meilleurs angles d’attaque et de sortie. Toutefois, le badge 4Drive sur le pommeau de levier de vitesse nous rappelle que leur atout commun est la transmission intégrale permanente. Hiérarchie de groupe oblige, la Leon x-perience ne se dote pas des mêmes raffinements technologiques de sa cousine de Wolfsburg. Ici, pas de profil de conduite « Offroad » (fonction conduite en descente, courbe caractéristique de pédale d’accélérateur modifiée et configuration tout-terrain de l’ABS). Il faudra se contenter de l’assistance au démarrage en côte mais pas de panique, cela n’empêchera notre aventurière d’évoluer hors bitume.

 

 

En tout-terrain

Comme nous venons de le voir, Seat veut offrir avec sa Leon X-Perience un break compact au look très soigné, qui offre en même temps des capacités en off-road. Le pari est-il tenu ? Direction le parcours 4×4 du Domaine de Forest Hill, situé à Montalet-le-bois (78), pour le découvrir. Signalons tout d’abord que la démonstration est assurée par un instructeur (Francis Netter), ce qui au vu des difficultés présentes sur le parcours n’était pas une mauvaise chose ! La Leon x-perience démontre une grande polyvalence, passant du bitume au chemin de terre avec aisance. Malgré l’absence de technologie d’aide à la descente, de premier rapport raccourci ou de pneumatiques spécifiques (M+S), elle surprend par son efficacité. Les chemins boueux sont avalés sans difficulté. Montées, descentes à fort pourcentage, dévers importants, bourbiers... Rien ne l’arrête ! Attention tout de même de ne pas entrer dans des zones de trial. La Leon X-Perience n’a pas été conçu pour le franchissement (garde au sol trop juste). Passe-partout sans être un véhicule franchisseur, la Leon X-Perience nous convainc par ses aptitudes off-road.

 

 

Sur la route

De retour sur l’asphalte, on retrouve sans surprise un comportement routier sûr. Bien suspendue, grâce au train arrière multi-bras, la Leon X-Perience se montre très confortable malgré une certaine fermeté de sa suspension. La direction douce et directe garantie une agilité à ce break de 4.54m. Le levier de vitesse au guidage précis est agréable à manipuler. Les  parcours autoroutiers permettent d'apprécier l'action du duo régulateur de vitesse adaptatif / Lane Assist, des assistants de conduite bien pensés et particulièrement aboutis. Quant au 2.0 TDI 150ch au couple non négligeable de 340nm, il avale les kilomètres en toute sérénité et en silence (à allure stabilisée), tout en se révélant sobre (moyenne de 5.9l). Très souple à l’utilisation, c’est en ville qu’on apprécie le plus son élasticité. En effet, il ne rechigne pas à relancer la mécanique à très bas régime.

 

 

Un équipement complet mais à un prix sélectif

Les tarifs sont situés dans la fourchette haute de la gamme Leon mais très bien placés à équipements  équivalents par rapport à ses concurrentes : Skoda Octavia Scout et VW Golf Alltrack. Côté SUV, à plus de 31 000 euros, on est à 1020 euros de plus qu'un Yéti 4x4 Monte Carlo à motorisation similaire et on se retrouve quasiment au tarif d'un Tiguan 4Motion. Heureusement, à ce prix, on a un véhicule très bien équipé : projecteurs full LED, système de navigation avec écran tactile 6.5 pouces et sur le modèle 2016 : réglage adaptatif du châssis (DCC) sur TSI 180 et TDI 184,  Full link (Mirror Link, Android auto, Apple CarPlay), caméra de recul, etc. Par ailleurs, la Leon x-perience dispose d’un catalogue d’options comprenant les dernières innovations technologiques du groupe : régulateur de vitesse adaptatif (ACC), Lane assist, Front assist, Seat Sound System, etc.

 

 

Verdict

Cette Leon X-Perience constitue une première chez Seat. Digne successeur de la lignée Freetrack, en ce qu’elle mêle des aptitudes routières tout à fait convaincantes à d’étonnantes capacités en tout-terrain. Et pour couronner le tout, elle offre un look aventurier qui ne laisse pas indifférent. Si elle n’est pas parfaite, pas de profil de conduite off-road ou des tarifs un brin élitistes, elle n’en demeure pas moins une bonne proposition qui devrait séduire les montagnards et les conducteurs en mal d’aventures.

Les +

  • aptitudes off-road
  • agrément de conduite
  • polyvalence
  • modularité


Les –

  • pas de profil de conduite off-road (vu sur Golf All Track)
  • tarif élevé
  • pas de pneumatique M+S en option


Avec son design de baroudeur, sa modularité exemplaire et son fort contenu technologique, la Leon X-Perience se positionne comme une alternative convaincante face aux SUV compacts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remerciements : Francis Netter - Domaine de Forest Hill

 
 

Accès direct

Venez découvrir la communauté SeatPassion :
 

Statistiques

SeatPassion c'est plus de 30.000 membres depuis 2002, et jusqu'à 3000 visiteurs uniques par jour.