Seat Mii Color Edition : la mini citadine moderne
Écrit par Cédric C   
Mardi, 19 Novembre 2013 23:19

Il aura fallu sept ans après la fin de la commercialisation de l’Arosa pour que Seat renoue avec le segment des mini citadines. La marque espagnole profite de la synergie du groupe VW et lance en juin 2012 la Mii, jumelle des VW Up! et Skoda Citigo.

Ce trio fait face à celui de la Citroën C1, Peugeot 107 et Toyota Aygo dont les ventes sont loin d’être anecdotiques. La star du segment reste sans conteste la Renault Twingo qui fait toujours partie du top 10 des ventes de voitures particulières. Pour que la Mii se fasse une place sur ce segment dominé par les françaises, Seat fait rapidement évoluer sa mini citadine. Ainsi, dès novembre 2012, la dotation de série est revue à la hausse et la structure de gamme redéfinie. Par ailleurs, Seat axe sa stratégie sur la personnalisation. La Mii est tout d’abord déclinée en série spéciale @Mii en début d’année. Puis, cet été, la série Mii Colorshow by Maybelline New-York est lancée. Celle-ci rencontre un tel succès que Seat décide de jouer les prolongations en proposant la Mii Color Edition jusqu’à la fin de l’année. Quel meilleur terrain de jeu que la capitale pour vérifier les aptitudes de cette mini citadine ?


Présentation

Dans les rues de Paris, la Mii Color Edition se reconnait par ses jantes 14 pouces et ses coques de rétroviseurs blanches. On regrette l’absence de protections de carrosserie sur ce véhicule à vocation urbaine. Sur cette série spéciale, l'habitacle reçoit un soin particulier. À l’instar de la Fiat 500 ou de la récente Hyundai i10, l’élément central de la personnalisation est ce plaquage de couleur blanc nacré (Candy White) sur l’intégralité de la planche de bord rappelant le design de la marque à la pomme. Si la qualité des matériaux est dans la moyenne de la catégorie, l’assemblage est sans défauts.


La vie à bord

À l’avant, on est confortablement installé et les commandes tombent bien sous la main. Toutefois un détail rend l’ergonomie perfectible : la Mii ne dispose pas de double commande des vitres côté conducteur. Ce qui est peu pratique pour le conducteur qui souhaite baisser la vitre du coté droit. À l’arrière, les passagers ne bénéficient pas du même traitement qu’à l’avant. D’une part, la longueur aux jambes est trop juste pour les personnes de grande taille (plus de 1,80 mètres). Le conducteur ou le passager avant doivent consentir à avancer le siège. D’autre part, les vitres arrières ne s'ouvrent qu'en s’entrebâillant. La Mii se rattrape en offrant le choix entre une carrosserie trois ou cinq portes ; la deuxième facilitant l’accessibilité aux places arrières. Le coffre de la Mii (251 litres) se situe dans la moyenne du segment. L’espace dédié à la roue de secours optionnelle augmente sa contenance. Un bémol, le cache bagage rigide n’accompagne pas l’ouverture et la fermeture du hayon. Après l’avoir relevé manuellement, il ne faut pas oublier de le rabattre, sans quoi il obture le champ de vision vers l’arrière.


La conduite

Seat propose uniquement une motorisation essence pour sa mini citadine. Un choix audacieux mais dans la tendance actuelle de l’industrie automobile pour cette catégorie. De plus, ce choix est cohérent avec l’utilisation de ce type de véhicule et l’environnement dans lequel il évolue quotidiennement.
Après le premier coup de contact, on est agréablement surpris par la discrétion de ce moteur au ralenti. Seules quelques vibrations se font ressentir. Dès que l’on hausse le rythme, le son caractéristique du trois-cylindres s’invite dans l’habitacle. Malgré un manque de punch à bas régime - un turbo n’aurait pas été de trop -, on apprécie la bonne volonté de ce bloc à monter en régime. La Mii est facile à prendre en main grâce à son petit gabarit, sa direction bien calibrée, sa pédale d’embrayage souple ainsi que son levier de vitesse au guidage précis et agréable à manipuler. Avec la Mii, se garer est un jeu d’enfant. Sa longueur contenue (3,54 mètres) facilite les manœuvres de stationnement et ses larges surfaces vitrées offrent une visibilité périphérique optimale qui réduit les angles morts. Tout à fait à l’aise en ville, cette mini citadine autorise même de courtes escapades sur les grands axes routiers. Son moteur se fait oublier à allure stabilisée. À part quelques bruits d’air qui pénètrent dans l’habitacle, rien ne vient entacher ses prestations. Le châssis agile de la Mii procure un comportement sans surprise à l’auto. Les suspensions offrent un bon compromis entre confort et tenue de route. À basse vitesse, elles filtrent les déformations de la route alors qu’à haute vitesse des trépidations se font ressentir sur routes dégradées. Durant notre essai, elle s’est révélée plutôt sobre avec une consommation moyenne de 5,4 l/100 km.


Équipements et prix

La série spéciale Color Edition est basée sur la finition Style. Elle reprend donc un équipement complet qui intègre l’ESC, quatre airbags, les vitres avant électriques, la radio CD MP3 six haut-parleurs (à laquelle il manque un port USB) et la climatisation. À ceci s’ajoute les spécificités qui ont fait l'intérêt de la Mii Colorshow by Maybelline New-York, à savoir : les jantes 14 pouces et les coques de rétroviseurs blanches, le tableau de bord blanc nacré (Candy White), le volant cuir, les rétroviseurs électriques et dégivrants et le système portable Seat (incluant GPS, Bluetooth, ordinateur de bord…). En option, elle propose un équipement inédit sur ce segment : le système de freinage automatique d’urgence en ville baptisé Safety Assist. La Mii Color Edition existe en trois teintes de carrosserie : le rouge Tornado, le bleu Nuit et le noir Intense. Cette série spéciale reprend les motorisations 1.0 60 ch, 1.0 60 ch Écomotive (boite manuelle) et 1.0 75 ch (boite manuelle et boite auto). Elle est disponible à partir de 11 660 €. Pour toute commande passée et livrée avant le 28 décembre 2013, la Mii Color Edition bénéficie d’une remise de 970 € et d’une prime de reprise d’un véhicule de plus de 8 ans de 1 000 €. Son prix est abaissé à 9 690 €.

 

Bilan

La Seat Mii est une voiture faite pour la vie urbaine. Elle distille un certain plaisir de conduire dans cet univers urbain parfois stressant. Sa maniabilité et sa petite taille permettent de se faufiler dans la circulation ou de se garer facilement. Son moteur 1.0 75 ch est suffisant pour toutes les situations de conduite et offre une faible consommation. Cette série spéciale peaufine l’esthétique et dispose d'équipements de confort modernes à un tarif contenu.