L’essai Seat Toledo 4 : Présentation
Écrit par Cédric C   
Mercredi, 29 Mai 2013 16:03

Retour au format de berline tricorps pour la toute dernière génération de la Seat Toledo. Visite guidée par SeatPassion.

Radicalement différente de la précédente, cette quatrième génération de Toledo renoue avec le concept originel de 1991. Destinée prioritairement aux pays émergeant où le marché de l’automobile est pleine croissance, cette nouvelle Toledo est une pièce maitresse dans le cadre de la stratégie d’expansion de Seat en dehors de l’Europe. Ici, la berline compacte tricorps ne séduit pas beaucoup. En revanche, ce type de carrosserie se vend beaucoup dans des pays tels que le Mexique, l’Algérie ou la Russie. Trois pays dans lesquels Seat enregistre une forte hausse des ventes depuis le second semestre 2012. Six mois après son lancement, SeatPassion vous propose de découvrir les atouts de ce modèle et de comprendre pourquoi elle a reçu un timide accueil dans nos contrées.

 

Poste de conduite

Les réglages du siège sont manuels mais permettent de trouver facilement une bonne position de conduite. Le confort et le maintien des sièges sont corrects. Les commandes sont simples, intuitives et tombent sous la main, à l’exception du régulateur de vitesse. La visibilité périphérique est bonne sauf vers l’arrière, la hauteur de la malle et la petite lunette arrière obstruant la rétro vision. Le conducteur et le passager avant disposent d’un espace généreux au niveau des jambes et de la tête. L’accoudoir réglable est moelleux et procure un confort supplémentaire aux places avant. Enfin, alors que notre modèle est équipé de 4 vitres électriques, le conducteur ne dispose que des commandes des 2 vitres électriques avant.

 

Finition

A l’intérieur, ce n’est pas très fun, le coup de crayon est classique, typiquement germanique. Le tableau de bord et les panneaux de portes sont en plastique dur, seuls les accoudoirs des portes sont revêtus de plastiques moussés. Toutefois, les assemblages sont convenables en partie supérieur et avec la finition style on a le choix entre le gris et le beige pour égayer cet habitacle plutôt sobre (au risque de s’exposer plus facilement aux salissures).

 

Rangements

La boîte à gants est profonde et peut être réfrigérée. Un porte-bouteille est aménagé dans le grand bac de la porte avant pour loger une bouteille de 1.5 litre. Une trappe à ski est aussi disposée derrière l’accoudoir escamotable à l’arrière. Un espace de rangement dans l’accoudoir avant est disponible pour ne rien laisser apparent. Cependant on n’atteint pas le nombre de rangements, ni le niveau pratique d’un monospace (pas de trappe de plancher ou de tiroirs sous les sièges).

 

Coffre/modularité

La Toledo offre une habitabilité exceptionnelle dans sa catégorie, même lorsque toutes les places sont occupées. Jusqu’à trois passagers peuvent voyager confortablement à l’arrière. La dotation de série inclut des fixations Isofix et des sangles Top Tether pour l’installation de sièges enfants sur les sièges arrières extérieurs. Le confort des passagers à l’arrière est renforcé grâce à un accoudoir escamotable avec deux porte-gobelets. Elle offre un coffre spacieux avec 550 litres d’espace qui s’ouvre comme un hayon pour plus de facilité d’utilisation. La Toledo dispose donc d’une capacité de chargement tout à fait suffisante pour une famille de 4 personnes. Seul petit bémol, on regrette l’absence de plancher plat une fois la banquette rabattue.

 

Chauffage/Climatisation

Les commandes de climatisation sont simples et ne disposent pas de réglage gauche/droite (bi-zone). De même, ne cherchez pas les aérateurs arrière, ils sont inexistants. La climatisation a au moins le mérite d’être à régulation automatique.

 

Radio-CD/GPS

Une fois de plus, on retrouve le Seat Media système 2.2. qui n’est autre que le RNS 315 avec 6 haut-parleurs (cf. essai Alhambra). Tout à fait dans l’ère du temps, il combine : autoradio, GPS, mains libres Bluetooth. Sous la console centrale se trouve une entrée MDI qui permet un raccordement USB et Aux-in ; ainsi, des appareils externes peuvent ainsi être commandés depuis les touches de la radio, du système de navigation ou depuis le volant multifonction.

 

By night

Eclairés en blanc, les compteurs sont clairs et lisible. Par contre, l’intensité lumineuse ne peut pas être réglée. Les passagers arrière disposent d’un plafonnier.

 

Principaux équipements de série sur notre modèle

- Radio CD mp3 + prise aux-in et USB + 6 haut-parleurs.

- Régulateur de vitesse.

- Jantes alliage léger 16 pouces.

- Climatronic (climatisation automatique).

- Pack de rangement dans le coffre : filet de retenue et sacs de retenue à droite et à gauche.

- Volant et pommeau de levier de vitesses gainés cuir.

- Vitres arrière électriques.

 

En option sur notre modèle

- GPS.

- Radar de recul.

- Peinture métallisée (noire).

 

Modèle essayé

Seat Toledo Style 1.2 TSI 105ch Ecomotive – 20480 € (bonus/malus neutre).

 

Ses concurrentes

VW Jetta 1.2 TSI 105 Trendline (18950 €) ; Skoda Rapid 1.2 TSI 105 Elégance (20500 €).

 

Les + qui font la différence

- Son immense coffre.

- L’habitabilité à l’arrière.

- Rapport prix / prestation.

 

Points perfectibles

- Suspensions fermes.

- Mauvaise visibilité arrière.

- Peu d’équipements de confort (même en option).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : SeatPassion.com