Seat Ibiza Cupra 2013 : le tour du propriétaire
Écrit par Alex R   
Lundi, 28 Janvier 2013 18:41

La nouvelle Seat Ibiza Cupra nous a été dévoilée en avant première le samedi 26 janvier 2013 à Barcelone. Voici toutes les informations à connaitre sur cette auto.

 

 

 

La famille Cupra est née en 1997, avec la toute première Seat Ibiza Cupra et son 4 cylindres 16 soupapes essence atmosphérique de 160cv. Le nom «Cupra» est l’acronyme de «Cup Racing», réservé aux modèles les plus sportifs de la marque. C’est aujourd’hui au tour de la 4ème génération de l’Ibiza, dans sa version restylée, de recevoir le traitement Cupra.




La signature visuelle

L’auto reprend la carrosserie de la précédente Cupra de la même génération, mais y ajoute les mises à jour de style Seat. La signature actuelle de la gamme Seat étant représentée par le dessin caractéristique des optiques avant. Les phares avant de cette Ibiza Cupra sont bi-xénon de série et les feux de jour intégrés sont à LED avec une signature visuelle spécifique. Et des feux d’angle sont intégrés dans les antibrouillards avant. A l'arrière, les feux bénéficient également de la technologie LED.

 
 
 
 
 



La motorisation

Passons maintenant à la partie sur laquelle on est rapidement amené à se focaliser sur cette auto, la motorisation. Nous verrons un peu plus loin que ce n’est pas fait au détriment du reste.

 

Avec une puissance de 180 ch (132 kW) à 6 200 tr/min et un couple de 250 Nm entre 2 000 et 4 500 tr/min, le moteur TSI de l’Ibiza Cupra offre de très sympathiques performances. Le moteur 1,4 litre TSI fonctionne par injection directe, couplée à un système de suralimentation avec un compresseur et un turbo compresseur. Le premier, à courroie, renforce la puissance du couple à bas régime, alors que le turbo compresseur, entraîné par les gaz d’échappement, prend le relai à haut régime. Le refroidissement du turbo ainsi que l’échangeur d’air est assuré par le circuit de refroidissement avec l’aide d’une pompe de circulation d’eau électrique débrayable et d’un ensemble de clapet de régulation. Les deux éléments de suralimentation sont connectés en série. Dès que le moteur atteint les 3 500 tr/min, ils s’activent conjointement. Si le moteur augmente sa vitesse, le turbo compresseur prend le dessus, et se charge de faire parvenir la suralimentation d’air jusqu’au moteur.


Le moteur 1,4 TSI est couplé à une boîte de vitesses 7 rapports à double embrayage (DSG). Les temps d’embrayage et de débrayage sont bons. Le changement de rapport est sans à-coups et sans rupture de traction. L’accélération est douce et linéaire. Une prise en main manuelle reste possible avec des palettes au volant ou en actionnant le levier de vitesses (en avant ou en arrière).


L’amélioration de l'aérodynamisme (nouvelle calandre et prises d'air) permet une meilleure efficacité et une amélioration des performances, en comparaison avec le modèle précédent. Il faut désormais 6,9 secondes pour franchir le 0 à 100 km/h, avec une vitesse maximale atteignant les 228 km/h.


La consommation moyenne est annoncée pour 5,9 litres de carburant aux 100 km. Une réduction de la consommation de 0,5 l par rapport à l’ancienne version. Enfin, l’auto n’émet que 139 g de CO2 au kilomètre.


Et pour clôturer cette partie technique, encore un peu de plaisir, distillé par l’échappement spécifique au bruit sportif correctement travaillé : sonorité particulière bien présente sur les accélérations et montées en régime, mais avec une discrétion bien dosée qui ne le rendra jamais pénible.

 




La liaison au sol

Coté châssis, Les suspensions sont composées d’un essieu avant type McPherson et essieu arrière semi-rigide à ressorts hélicoïdaux. Par rapport à la gamme Seat Ibiza classique, le véhicule est rabaissé de 15 mm, profitant d’un centre de gravité plus bas, et d’une diminution importante de roulis, notamment avec le couple amortisseurs-ressorts spécifiques. L’amortissement reste ferme, mais toujours en progression coté confort global. L’auto accepte ainsi les routes de moins bonne qualité, sans sautiller ou être trop sèche.


Le système de freinage (diamètre : 288 mm à l’avant, 230 mm à l’arrière), assure une bonne efficacité. Un système de freinage AP Racing avec le logo SEAT Sport est également disponible en option. L’Ibiza Cupra reste équipée de pneumatiques en 215/40 R17 de série, sur jantes 17 pouces spécifiques.


En complément, le contrôle électronique de stabilité ESC, l’aide au démarrage en côte et les systèmes d’anti-patinage ASR et la régulation du couple d’inertie moteur MSR font partie des équipements de sécurité de série.

 

Et sur la balance, l’auto affiche 1184 kg à vide.

 




L’accueil à bord

Chez Seat, la sportivité s’affiche en noir. Nous y sommes habitués. Des surpiqures de couleur font souvent leur apparition. Ici, le choix de la seconde teinte à été porté sur le gris clair. Les sièges sport procurent un bon maintien et un bon confort. Ils sont proposés avec une sellerie dédiée à la Cupra, avec un traitement bi-ton noir et gris clair. Cette couleur grise très claire pour le contour étant peut être un choix discutable par rapport à la salissure. Les contre-portes reprennent également un insert gris clair.


Le nouveau volant 3 branches intègre le logo Cupra. Il est gainé de cuir, avec des surpiqûres grises et des inserts noir laqué. Les palettes de commande de la boîte de vitesses DSG sont placées derrière le volant et tournent avec le volant. Dans les courbes nécessitant de tourner le volant à plus de 90 degrés, il sera plus judicieux de laisser la boite faire son travail en automatique, ou d’utiliser le levier (en le poussant ou en le tirant) pour changer les vitesses.


Trônant sur le tableau de bord, un nouveau système amovible met à disposition du conducteur et des passagers un écran tactile 5 pouces, intégré au système électronique du véhicule. Les fonctionnalités de ce système comprennent la fonction GPS et la téléphonie sans fil  avec contrôle vocal et streaming audio sans fil (Bluetooth). Peuvent y être également affichées des informations sur l’auto en temps réel : jauge de vitesse instantanée, régime moteur… Tout cela donnant un petit coté ludique mais sportif à l’auto.

 

 
 



Roulez !

La nouvelle Seat Ibiza offre un équipement bien fourni, avec une optimisation des aspects sportifs. C’est une auto qui se permet d’être polyvalente en terme de comportement. Saine et sportive, souple et linéaire, la boite de vitesse et l’électronique contribuant à la rendre capable de ne pas se faire prendre par surprise. La sportivité devient agréable et accessible. Peut être trop ? Oui et non. Fini la sportivité des années 1990, mais au revoir aux contraintes ! Une voiture pêchue, et urbaine.

 
 
 
 
 
 
 

Accès direct

Venez découvrir la communauté SeatPassion :
 

Statistiques

SeatPassion c'est plus de 30.000 membres depuis 2002, et jusqu'à 3000 visiteurs uniques par jour.